La sleeve gastrectomie

La sleeve gastrectomie* ou gastrectomie longitudinale en manchon est une technique dite restrictive proposée aux patients hyperphages (qui mangent beaucoup lors des repas), ayant pour objectif la perte de poids. Cette intervention consiste à enlever définitivement les 2/3 de volume gastrique et laisser un estomac en forme de tube grâce à un agrafage (section) sur toute la hauteur de la grande courbure gastrique (environ 25 à 30 cm). Le futur estomac est calibré au cours de l’opération, grâce à l’introduction, d’une « bougie » de 2 cm de diamètre dans l’estomac, par la bouche. Le volume de l’estomac restant est de l’ordre de 100-150 ml soit la taille d’une banane. Cette opération est pratiquée, sous cœlioscopie avec 4 incisions : deux de 5 mm, deux de 1,5 cm.

Mécanismes :

Effet mécanique : Réduction du volume de l’estomac.
Effet hormonal : Réduction du taux sanguin d’une hormone, la ghréline, « hormone de la faim ». En effet, les cellules qui sécrètent cette hormone sont localisées dans le fundus, segment de l’estomac qui est réséquée.

Avantages :

1-La sleeve gastrectomie ne cause aucune malabsorption. Elle ne génère pas de carence en vitamines.Il n’y a pas de modification du reste du tube digestif, ni de la digestion. Il n’y a pas d’impact sur l’efficacité de vos traitements (médicaments ou pilule contraceptive).

2- La sleeve gastrectomie permet de traiter les comorbidités liées à l’obésité : Disparition et/ou meilleur contrôle du diabète, de l’hypertension artérielle, du syndrome apnées du sommeil, d’une dyslipidémie avec une efficacité comparable au by-pass gastrique.

3- Les résultats concernant la perte de poids apparaissent supérieurs à ceux observés après la pose d’un anneau gastrique et sont comparables à ceux d’une opération plus sophistiquée comme le by-pass gastrique.

4- Le confort alimentaire est meilleur par rapport à l’anneau gastrique, car il n’y a pas la sensation de blocage avec vomissements fréquents. Une alimentation quasi-normale, bien qu’en quantité réduite, est possible.

5- La sleeve gastrectomie est une opération évolutive : en cas de perte de poids insuffisante ou de reprise de poids, nous pouvons proposer au patient dans un deuxième temps un by-Pass ou une dérivation bilio-pancréatique.

Résultats :

Les données publiées concernant la sleeve gastrectomie montrent des résultats très intéressants à moyen terme (3 ans). Ces chiffres sont très encourageants mais il faut préciser que la véritable valeur sur la perte de poids de toute intervention de chirurgie bariatrique s’apprécie généralement cinq ans après l’opération. La perte de poids à moyen terme (3 ans) est estimée à plus de 60% de l’excès de poids et à plus de 75% de l’excès de l’IMC.

Complications :

La mortalité de cette intervention est quasi-nulle (<1%).
1- fistule : complication post-opératoire majeure (Taux de fistule <3 %). Il s’agit d’une fuite de liquide digestif au niveau de la ligne d’agrafage qui s’est « réouverte ». Celle-ci nécessite généralement une ré intervention chirurgicale dans les 24-48h premières heures. Les patients super obèses (IMC >50 kg/m2 ) avec un antécédent d’anneau gastrique sont les plus à risque de fistule. Le temps de cicatrisation est variable et est très difficile à prédire.
2- Hémorragie post-opératoire précoce : 2,5%.
3- Sténose (rétrécissement au niveau de l’estomac restant) : 3 %.
4- Reflux gastro-oesophagien : les symptômes sont présents chez 1/3 des patients mais sont bien contrôlés avec le traitement médical.

Suivi post opératoire immédiat :

Durant son hospitalisation, le patient est surveillé conjointement par le chirurgien et l’anesthésiste. Le patient n’aura pas de sonde naso-gastrique, c-à-d passant par le nez. Cette intervention n’est pas douloureuse. Avant la réalimentation, l’opacification du tube gastrique restant est réalisée par voie orale au 2ème jour post-opératoire (TOGD) : elle permet de confirmer la bonne étanchéité et l’absence de complications (fistule). Une alimentation progressive est alors autorisée à J2 selon un protocole bien précis.
Le drain chirurgical est mobilisé progressivement à J3. La sortie est autorisée à J5.
Le suivi diététique est très important durant les premiers mois qui suivent l’intervention. Les patients doivent manger à chaque repas une quantité réduite équivalente à 100-150ml. La reprise d’une activité physique régulière est aussi fortement conseillée dès la fin du 1er mois.

Conclusion :

Cette intervention est en pleine expansion mais en aucun cas elle ne doit être considérée comme mineure par rapport aux autres procédures bariatriques. Il s’agit d’une intervention chirurgicale restrictive, irréversible et efficace permettant une excellente perte pondérale. Le succès de cette intervention à moyen/long terme est conditionné de manière extrêmement étroite par l’observance du patient tant sur le plan alimentaire que sportif.

*Aucun dépassement d’honoraires n’est demandé pour cette intervention

Docteur Arnaud DEDIEU
Chirurgie viscérale et digestive
Clinique Mutualiste de Pessac

Livret d’accueil

Avant votre hospitalisation, n'hésitez pas à télécharger le livret d'accueil de la Clinique
Télécharger le livret Format PDF - 1.3Mo

Nos
praticiens

Découvrez l'ensemble de nos spécialistes qui interviennent au sein de notre établissement.

Nos
consultations

Retrouvez la liste des consultations des praticiens
Télécharger les informations

Service ambulatoire

Découvrez le fonctionnement du service ambulatoire de la Clinique Mutualiste de Pessac.

En savoir plus